Soigner les plantes…

Soigner les plantes…

Avec de la musique. Une étude menée par des chercheurs en biologie de l’université de Cergy-Pontoise cherche à mesurer scientifiquement les effets de la méthode. Sans être la réponse miracle, la stimulation des plantes par la musique pourrait s’insérer dans un mix des solutions. Et leurs premiers résultats semblent probants.

Alexis Peaucelle de l’Institut Jean-Pierre Bourgin (INRA de Versailles) indiquait “Les sons sont des oscillations hautes fréquences susceptibles d’exercer un stress mécanique sur les plantes : elles peuvent le ressentir par l’intermédiaire de mécanosenseurs . Ces stimulations peuvent générer un stress oxydatif chez les végétaux et donc avoir un effet sur leur croissance et peut-être même leur permettre de lutter contre certains pathogènes. Mais on parle ici de sons purs de physicien et pas de mélodies“.

En attendant de nombreux agriculteurs essaient la méthode parfois avec succès.

A la ferme de Gally, on aide les pommiers à se défendre contre la tavelure, une maladie causée par un champignon. Trois ans après les premiers tests, Didier Barret, le responsable de la production agricole de la ferme de Gally, commence à voir des différences : “Lorsqu’on a une très grosse pression de tavelures, on intervient avec des produits curatifs, mais le reste du temps on fait l’impasse, on divise le nombre d’interventions par quatre ou cinq“.

Aujourd’hui on ne s’en vante pas beaucoup, parce que même dans le milieu professionnel ça reste farfelu“, indique Didier Barret. “Quand nous sommes avec des arboriculteurs et qu’on dit qu’on met une boîte à musique, ils nous regardent avec un air amusé, sauf que là, on peut leur dire qu’il y a quelque chose d’intéressant à faire“.

Affaire à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *